Johan Michel

Johan Michel attache une grande importance aux fantômes s’ils sont cordiaux, aux enfants s’ils sont méchants et aux brigands s’ils sont tendres. Dans ses rêves, il cueille de quoi faire du vin d’épine, habite un vieux moulin et ne se lave que dans la mare avec les oies.

Comme on ne peut pas toujours vivre ainsi, il fait aussi du cinéma et livre des pizzas. Un temps régisseur général pour Ramdam (Sainte Foy Les Lyon), son dernier film s’appelle Berzingue et fait suite à La Barque et Les Vendéennes (co-réalisé avec Frédéric Bayer-Azem). Il est actuellement en écriture d’un long-métrage – une histoire de contrebandiers descendant la Loire avec une cargaison de miel et de duvet d’oies.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s