Constellation de la Rouguière

1.BD

Court métrage (30 minutes, 2021)


Ecrit et réalisé par Dania Reymond-Boughenou

En coproduction avec Cinémas du Sud et Tilt.

Avec Khalida AZAOM, Abdelkarim DOUIMA, Marie FABRE, Hannil GHILAS, Youcef GUENDOUZI, Amel HANIFI, Nader SOUFI

Synopsis
Des habitants de la Rouguière évoquent leur vie dans ce quartier singulier de Marseille qui a accueilli les rapatriés d’Algérie en 1962. Au fur et à mesure de leurs témoignages, ils convoquent les souvenirs d’une mémoire hantée par l’Histoire et par la perte d’êtres chers.

Sélections
FID Marseille, Rencontres cinéma de Gindou, Cinémed, Medfilm Festival, Kassel Dokfest.

Matthias Berger

Matthias Berger a grandi dans une communauté agricole dans le nord de la Sarthe. Il suit des études d’ethnologie avant de s’orienter vers le cinéma documentaire. Il réalise un premier film, CHINK, en 2010 puis intègre l’ENSAV de 2010 à 2012. Depuis, en parallèle d’une activité de chef opérateur son, il s’investit au sein du collectif Les Zooms Verts et développe une activité autour de l’écriture et de la production pour un cinéma documentaire de recherche : Les enfants de la Prairie (2015) puis le projet de collection documentaire Divagations Urbaines (depuis 2016).

Aurélien Caillaux

L’île est le premier film dont Aurélien Caillaux est co-réalisateur. Documentariste sonore, il fait partie du collectif Les Voix de Traverse, au sein duquel il a réalisé plusieurs projets documentaires in situ, à Toulouse et ailleurs. En 2019, il a réalisé le documentaire radiophonique From Lisboa With Love, diffusé sur la RTS.  Il collabore régulièrement avec Benoit Bories, avec qui il a notamment réalisé en 2020 Lettre à Irma, 2e prix au festival Europa dans la catégorie « binaural ».

Frédéric Bernard

Né à Cannes en 1981, il suit un Master de cinéma option réalisation à l’IUP SATIS. Après des années d’assistanat, il décide de se recentrer sur ses projets et de passer à la réalisation. Il réalise ainsi trois court-métrages produits : Brûlent les villes, brûle le ciel (2020), Un point dans la foule (2017), Demain (2012). En parallèle, il suit des formations avec le G.R.E.C ou avec les Ateliers Varan et obtient des bourses comme celles de la fondation Beaumarchais. Il continue sa quête cinématographique où la politique s’entrechoque avec la poésie.  

Nicolas Réglat

​Après un bac d’Arts Appliqués et trois ans d’études aux Beaux-Arts, Nicolas Réglat suit des études de cinéma à l’École supérieure d’audiovisuel de Toulouse, l’ENSAV.
¡ G.A.R.I ! (2013) est son premier long métrage documentaire : l’aventure de groupes anti-franquistes qui s’unissent en France en 1974 pour sauver des camarades emprisonnés en Espagne sous la dictature de Franco. Depuis 2016, avec Fabien Daguerre, il travaille sur un projet de série documentaire au long court : Les étrangers retrace le parcours de squatteur-e-s qui investissent des bâtiments abandonnés pour les mettre à la disposition d’immigré-e-s venu-e-s d’un peu partout autour de la Méditerranée. Gérard et les indiens (2017) est un 52 min coproduit par France 3 Toulouse : Nico craint le succès de la fille « N’a-qu’un-œil » aux présidentielles 2017. Gérard, 18 ans en 1968 puis activiste proche du SCALP (Section Carrément Anti Le Pen), lui apprend que la survie de leur peuple est conditionnée par la transmission d’une culture et par plusieurs Kg de dynamite. En 2018/2019 il suit une formation aux Ateliers Varan pour le projet de film Le Dandy manchot.

Ne me parlez plus de lui

Bonnard

Long-métrage de fiction, en développement.


Ecrit et réalisé par Jean-Charles Atzeni

Synopsis

Pablo Picasso a soixante-quatorze ans. Les décès s’accumulent dans son entourage, le tournage du film Le mystère Picasso l’épuise… et cette journée de l’été 1955 est d’autant plus pénible que, du photographe Jacques Lartigue au cinéaste Henri-Georges Clouzot, tous autour de lui ne cessent de faire référence au peintre qu’il déteste : Pierre Bonnard.

Lucie perd son cheval

un-royaume

Long-métrage de fiction (80 minutes)


Ecrit et réalisé par Claude Schmitz

En coproduction avec le Théâtre de Liège et la RTBF

Synopsis

Chez sa grand-mère, en compagnie de sa fille, Lucie rêve de son métier d’actrice.

Sélection : Brussels International Film Festival (Grand prix)

Terremoto

terremoto
Long-métrage documentaire, en développement.


Ecrit et réalisé par Frédéric Bernard

En coproduction avec Lyon Capitale TV.

Avec le soutien de la région Sud (écriture), de la région Occitanie (développement), de Toulouse Métropole (production).
Lauréat de la bourse « Brouillon d’un rêve » de la Scam.

Synopsis

Au fond du désert du Sud-Est espagnol, là où l’agriculture intensive détruit les terres pour nourrir l’Europe, un punk sculpteur tente tant bien que mal d’échapper à la drogue et à son destin.

Le Braquage du siècle

le-dandy
Long-métrage documentaire, en développement.


Ecrit et réalisé par Nicolas Réglat
En coproduction avec Les docs du Nord

Avec le soutien de la région Occitanie (développement), de Toulouse Métropole (aide à la production) et de la SACEM.
Lauréat de la bourse « Brouillon d’un rêve » de la Scam.

Synopsis
Quand mon tonton Raymond a braqué le trésor de Condé sur l’Escault,
Il y avait beaucoup d’argent.
J’avais 4 ans, j’étais trop petit pour participer…
Aujourd’hui encore, mes rêves de gosse se mélangent aux souvenirs.
Ce film est le fruit de la confrontation entre les fantasmes d’un gamin et des événements qui ont marqué sa génération.
Une génération qui cherche toujours sa révolution, coincée le cul entre deux siècles.