Chienne de vie

Court métrage de fiction, 20′


Ecrit et réalisé par Jules Carrin.

Synopsis

Dans une campagne oubliée de France, deux adolescents attardés passent leur temps à boire des bières. Lamiche, de dix ans l’ainé, martyrise Yannick et l’entraine dans une multitude de mauvais coups. Leur amitié s’enlise et Lamiche se retrouve seul, en marge du monde, face à la réalité violente. Peu de perspectives s’ouvrent alors à lui.

Publicités

Jules Carrin

Jules Carrin est né en 1988 à Cahors en France. Après avoir terminé ses études secondaires avec une spécialisation en littérature et en beaux-arts, il a passé plusieurs années à acquérir diverses expériences sur des plateaux de tournage à travers Paris – assistant réalisateur, assistant de production et régisseur.

En 2017, il a obtenu un diplôme en réalisation d’un programme de réalisation de trois ans à la HEAD School à Genève.

Son film de diplôme, First Love, remporte le prix de la cinématographie à Winterthur Kurtzfilmtage et participe à divers festivals tels que Berlinale, VIS, Filmfest Hamburg, Festival du film de San Sebastian.

Les tempêtes

Long métrage de fiction, en développement


Ecrit et réalisé par Dania Reymond.

Soutenu par les régions Ile-de-France et Nouvelle Aquitaine (aides à l’écriture). Sélectionné à la Bourse Cinemed 2018.

Synopsis

D’étranges tempêtes de sable jaune s’abattent sur certains quartiers d’Alger. Elles sont accompagnées de phénomènes inexpliqués, voir surnaturels. Samir, un journaliste désabusé, doit couvrir le phénomène alors que sa femme Fadjar vient de quitter le domicile conjugal. Yacine, un jeune médecin qui a commis une erreur médicale, entend les morts les nuits de tempête et craint de devenir fou. C’est justement par l’intermédiaire d’une revenante qu’il va conseiller à Samir de retrouver Fadjar. Mais celle-ci semble trop occupée à conquérir sa solitude. Un à un, chacun d’eux va devoir surmonter ses blessures.

Alice de Lencquesaing

Alice de Lencquesaing est née en 1991.
Elle a grandi avec des textes de théâtre et des films français.
Parallèlement à des études de Lettre Modernes à la Sorbonne (licence puis master), elle tourne dans plusieurs films depuis plus de dix ans. On la découvre chez Mia Hansen Love (Le Père de mes enfants) et Maiwenn (Polisse), puis on a retrouve dans La Religieuse de Guillaume Nicloux ou encore Tokyo Fiancée de Stéphane Liberski. Dernièrement, on l’a vu dans Chocolat de Roschdy Zem, Braqueurs de Julien Leclercq, puis dans Frantz de François Ozon et dans Réparer les vivants de Katell Quillévéré. Plus récemment, elle était à l’affiche du film de Carine Tardieu Ôtez-moi d’un doute.
Alice a joué deux spectacles dans des théâtres parisiens, et elle a tourné dans de nombreux courts-métrages. Depuis mars 2017 elle joue dans la dernière création d’Alexis Michalik Intra Muros.
À partir de 2010, elle se met un peu plus sérieusement à l’écriture et à la réalisation, des petits objets vidéos autoproduits au départ, une animation auprès d’étudiants en théâtre au lycée Lamartine (Paris 9 ème ) puis un spectacle au Ciné 13 théâtre, coécrit et mis en scène avec Inès Loizillon ; elles adapteront ce texte en court-métrage, le film s’est tourné en juin 2017.
Alice développe actuellement un projet de court-métrage chez Les films de l’autre cougar.

Dania Reymond

Dania Reymond est une  cinéaste franco-algérienne, née à Alger en 1982. Elle a étudié le cinéma à l’école des beaux-arts de Marseille et de Lyon. Elle a également suivi le cursus du Fresnoy studio national des arts contemporains où elle reçoit le prix Studio Collector. En 2015 son travail est récompensé du Prix Coup de coeur Art Collector au salon Jeune création où elle est parrainée par Mounir Fatmi. Ses films ont été montrés dans plusieurs festivals de cinéma dont le FID Marseille, le festival Premiers Plans d’Angers, les rencontres du moyen-métrage de Brive, Côté court ou New Directors New Films…. Il a également été diffusé dans des lieux dédiés à l’art contemporain et lors d’événements comme la Biennale de Lyon et la FIAC. Son travail a intégré les collections du Fond National d’Art Contemporain.

2016 Le jardin d’essai, 42’ Production : Blue Monday production avec la contribution financière du CNC et l’Arab found for art and culture

2016 La tempête, 10’ – Production : Le CNAP et le GREC dans le cadre de la collection La première image

2013 La ville de Maria, 16’ Production : Le Fresnoy

2013 Paysage emprunté # 2, 20’ Production : GREC (groupe de recherche et d’essai cinématographique)

2012 Greenland unrealised, 9’ Production : GRAME centre national de création musicale et Digital Art center Taipei en partenariat avec l’institut français et l’Ensba Lyon

2012 Jeanne, 17’ Production : Le Fresnoy

2011 Vue imaginaire de la Grande Galerie du Louvre en ruines, 6’ Production : ENSBA Lyon

2011 Paysage emprunté # 1, 23’

2010 oscilloscope 1 – Physique de l’Evangile, 8’

2010 oscilloscope 2 – La Parole, 9’

2009 Projection, 9’

Jules Zingg

Après des études d’arts graphiques, Jules Zingg se destine au métier d’affichiste, mais sa passion du cinéma le pousse vers les plateaux où il débute en tant qu’assistant réalisateur. Depuis il travaille comme réalisateur, vidéaste, et enseigne le cinéma à l’Université de Poitiers. Jules a déjà réalisé plusieurs courts-métrages sélectionnés dans des festivals internationaux (Rotterdam, Uppsala, Stuttgart, Hambourg, Indilisboa, etc.) et travaille actuellement au développement de son premier long-métrage.

En Maria

mami-wata

Court-métrage de fiction, en développement


Ecrit par Alice de Lencquesaing et Jordi Perino
Réalisé par Alice de Lencquesaing

Avec le soutien de la Région Nouvelle Aquitaine (Aide à la production)

Synopsis
Joseph et Maria sont en couple depuis plusieurs années. Première vraie histoire d’amour.

Mais ils sont en train de se séparer, et Johan ne l’accepte pas. Il perd pied.

High Dating

STROMBA

Court-métrage de fiction, en post-production


Ecrit par Jules Zingg
En coproduction avec Epoque Films, LGM Télévision et Telepaese.
Avec le soutien de la Région Corse et du CNC (COSIP).

Synopsis

A 25 ans, Julien va chercher l’amour lors d’un programme de rencontres en montagne, mais très vite il s’écarte des sentiers balisés…

Braquer Poitiers

BRAQUER POITIERS_3 copie

Court métrage de fiction, 59 min, 2018.


Ecrit et réalisé par Claude Schmitz
En coproduction avec Le Fresnoy – Studio National des Arts contemporains
Avec le soutien de Cinémas 93 – Aide au Film court en Seine-Saint-Denis.

Acheté par Arte

Synopsis:

Davantage pieds nickelés que bandits, Francis et Thomas prennent en otage Wilfrid, propriétaire d’un service de carwash, source de quelques poignées d’euro quotidiennes. Syndrome de Stockholm à l’oeuvre chez Wilfrid, mais à sa manière très personnelle, le voilà prendre aussitôt goût à la situation, qu’il se plaît même à théoriser amplement, tandis que l’incertitude gagne les deux compères rejoints par leurs amies venues du Sud.

Festivals:

Prix du Public – FID Marseille 2018 
Grand Prix du Jury – Festival Internacional de Cine Valdivia 2018 (Chili)
Prix Egalité et diversité – Festival du Film court de Clermont Ferrand 2019
Prix Ciné+ – Rencontres Internationales du Film de Brive 2019 

Sélections : FID Marseille, FIC Valdivia (Chili), FIFF de Namur (Belgique), Festival International du Film de Belgrade (Serbie), Festival international du film de Rotterdam, Festival du film court de Clermont-Ferrand, Rencontres internationales du film de Brive.