La nuit qui n’en finit pas

Mario Bava 5

Moyen métrage de fiction, en développement.


Ecrit et réalisé par Caroline Milcent.

Synopsis

Jeune parisienne en vacances dans le chalet familial, Juliette est pleine d’envies : parcourir les montagnes, plonger dans les rivières, savourer des tartes aux myrtilles et puis aussi reprendre la peinture qu’elle a délaissée il y a quelques années.
Mais la tempête souffle, le chalet grince, les volets claquent… Tout, autour d’elle semble l’avertir d’un grand danger.

Caroline Milcent

Caroline Milcent vit et travaille à Paris.
Après trois ans à travailler comme chargée de production, elle se consacre aux tournages, en tant qu’assistante réalisatrice et directrice de production. En parallèle, elle collabore avec des scénographes, vidéastes et designers qui la conduisent vers l’architecture, la scénographie, et l’Art contemporain.
Cherchant à développer son propre univers artistique, elle écrit son premier moyen-métrage de fiction, La nuit qui n’en finit pas.

Badass à Dallas

hotel-amour

Long métrage de fiction, en développement.


Ecrit et réalisé par Anne-Sophie Nanki et Antoine Desrosières.

En coproduction avec Capricci.

Synopsis

Nour est engagée par Salomé, dirigeante de Dallas, agence major du secteur, pour driver la conception d’une campagne de pub pour Dike Kids – des vêtements pour enfants avec hijab intégrés pour les filles. Mais quand Nour réalise que Salomé, avec laquelle elle vit une folle passion, l’instrumentalise plus qu’elle ne l’aime, elle va tout faire pour la détruire. Des plus laïques aux plus communautaristes, toutes les tendances d’un débat inflammable s’expriment et ébranlent les certitudes. Que Nour choisira-t-elle quand ses convictions rentreront en conflit avec sa liberté ?

Wilfrid

Wilfrid

Court métrage de fiction, 23 min, 2019.


Ecrit et réalisé par Claude Schmitz
Soutenu par le CNC
En coproduction avec Wrong Men (Belgique) et Le Fresnoy – Studio national des arts contemporain. Producteur associé Chevaldeuxtrois.
Distribué par Capricci Films. Sortie en salle le 23 octobre, en programme avec
Braquer Poitiers.

Avec Wilfrid Ameuille, Francis Soetens, Thomas Depas, Hélène Bressiant, Lucie Guien

Synopsis

Wilfrid ne supporte plus sa solitude. Quelque chose doit changer.
Wilfrid veut tout, tout de suite : la fraternité et l’amour.
Une conviction alors se dessine, il faut forcer le destin afin de faire apparaître la communauté désirée.

Temps mort

image-1

Long métrage de fiction, en développement.


Ecrit et réalisé par Ève Duchemin.

En coproduction avec Kwassa Films.

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles (aide à l’écriture 2017, aide au développement 2018, aide à la production 2019), du CNC (aide à l’écriture 2017), de la Région Basse-Normandie (2017), de la Bourse Beaumarchais (2017), de la Région Ile-de-France (2017) et de la SACD (2016).
Accompagné par la Fémis, le BoostCamp et la sélection annuelle du Groupe Ouest.

Synopsis

La prison leur a accordé une permission de sortie.
Pour la première fois depuis longtemps, trois détenus vont se retrouver dehors pour le weekend.
36h pour atterrir.
36h pour renouer avec leurs proches.
36h pour rattraper le temps perdu.

Eve Duchemin

C’est en apprenant le métier de l’image à l’INSAS (Belgique) dans les années 2000, que Ève Duchemin trouve, caméra au poing, son langage cinématographique.
Très vite elle réalise des portraits documentaires dont elle signe l’image. Elle arpente la Wallonie et filme les vieux mineurs du Borinage, la passion colombophile et la disparition des usines (Ghislain et Liliane, couple avec pigeons, 2005, Mémoire d’Envol, 2007 pour la RTBF et Le Zoo, L’Usine et la Prison, 2006, fiction-documentaire avec Roberto d’Orazio).

Elle esquisse ensuite le portrait d’une jeunesse toujours plus précarisée dans Avant que les murs tombent (2009, VPRO), et L’Age Adulte (2012, Arte), primé à Brive en Moyen Métrage, à Nyon, Poitiers et Clermont Ferrand notamment.
En 2009, elle tourne un court métrage de fiction en 16mm, Sac de Noeuds, sur une histoire de vol de sac à main campé par de jeunes marolliens amateurs. Ce film, salué et primé dans les festivals (prix Beaumarchais, prix Le Court qui en dit Long, sélectionné aux premiers plans d’Anger ect..) l’encourage à poursuivre la fiction.
Mais c’est en préparant son dernier documentaire, (En Bataille, portrait d’une Directrice de prison, 2016, pour Arte et la RTBF, et primé Magritte du meilleur documentaire 2017), que Ève Duchemin, découvre, auprès des détenus avec qui elle travaille en atelier, le sujet de son premier long métrage de fiction : Temps Mort.

Alice Moine

Alice Moine partage son temps entre l’écriture et son métier de chef monteuse pour la publicité, le cinéma et le documentaire. 
Née à Toulon, elle abandonne ses études scientifiques et bifurque vers l’audiovisuel pour le plaisir de raconter des histoires. Elle exerce son métier de monteuse en free-lance et suit parallèlement l’Atelier Scénario de La Femis. Elle publie son premier roman Faits d’hiver en 2015. Son second roman La Femme de Dos, un thriller psychologique, sort en 2018.

Les Fluides

Capture d’écran 2019-09-05 à 17.10.44

Court métrage de fiction, en développement.


Ecrit et réalisé par Alice Moine

Synopsis

Le temps d’une heure à la piscine municipale avec Charlotte, sa fille de 11 ans dont elle vit séparée, Julie va se remémorer un drame qu’elle a préféré taire et qui a fait basculer sa vie. Une mise à nue dans le grand bassin, espoir de renaître enfin.

Claude Schmitz

Claude Schmitz (né en 1979), diplômé de L’Institut National Supérieur des Arts du Spectacle (INSAS), vit et travaille à Bruxelles. Parallèlement à son activité de metteur en scène pour le théâtre, il réalise des films. Son moyen-métrage Le Mali (en Afrique) s’est vu décerner le prix Format Court aux Rencontres de Brive en 2016. Rien sauf l’été, sorti en janvier 2018, a remporté le Grand Prix Europe aux Rencontres de Brive 2017. Son dernier film Braquer Poitiers a remporté le Prix Jean Vigo.