Inas Chanti

Inas Chanti est actrice et auteure. Elle a co-écrit le court-métrage Haramiste (2015), la web-série Yas & Rim (2018) et le long-métrage A genoux les gars (2018) – Sélection Officielle Un Certain Regard au Festival de Cannes – réalisés par Antoine Desrosières et produits par Les films de l’autre cougar. 

Elle est actrice dans ces trois films, et a été pré-sélectionnée aux César 2019 dans la catégorie Révélations meilleur espoir féminin pour son rôle dans A genoux les gars. En 2020, elle sera à l’affiche des longs-métrages Vaurien de Peter Dourountzis et Playlist de Nine Antico.

Adrien Fonda

Ayant grandi dans un petit village en pleine garrigue, Adrien quitte les cigales pour étudier le cinéma et le scénario dans les universités parisiennes. Il profite de l’été et de ses nouveaux amis pour tourner des courts-métrages près des rivières et des charmilles méridionales.

Son petit dernier, Naissença, est un film sur l’amour et les cailloux, tourné sans scénario sur les lieux de son enfance avec les gens qu’il aime. Mais comme l’été s’altère souvent en automne, Adrien remonte à Paris pour travailler. Le jour, il est assistant monteur sur des long-métrages. La nuit, il compose de la musique pour des films. Entre les deux, il écrit.

En attendant avec impatience, l’arrivée de l’été. 

Matthieu Bareyre

Matthieu Bareyre, née en 1986, est auteur, réalisateur, monteur et chef-opérateur. 
Après des études de philosophie, il a écrit et réalisé deux films documentaires : 
Nocturnes en 2015, un moyen-métrage, Prix du patrimoine et de l’immatériel – Mention spéciale de l’Institut français au Cinéma du Réel. 
L’Époque en 2019, un long-métrage distribué par BAC FILMS, prix du meilleur premier film 2019 par le Syndicat Français de la Critique de Cinéma, et dont le personnage principal, Rose, a reçu une mention spéciale au festival international de Locarno où il a été présenté en première mondiale dans la catégorie « Cinéaste du présent ». 
Il se consacre actuellement à l’écriture d’un long-métrage de fiction, La Vie en Rose
Parallèlement, au théâtre, il collabore aux spectacles de Marion Siéfert, notamment « DU SALE ! » et « _jeanne_dark_ ». 

Caroline Milcent

Caroline Milcent vit et travaille à Paris.
Après trois ans à travailler comme chargée de production, elle se consacre aux tournages, en tant qu’assistante réalisatrice et directrice de production. En parallèle, elle collabore avec des scénographes, vidéastes et designers qui la conduisent vers l’architecture, la scénographie, et l’Art contemporain.
Cherchant à développer son propre univers artistique, elle écrit son premier moyen-métrage de fiction, La nuit qui n’en finit pas.

Eve Duchemin

C’est en apprenant le métier de l’image à l’INSAS (Belgique) dans les années 2000, que Ève Duchemin trouve, caméra au poing, son langage cinématographique.
Très vite elle réalise des portraits documentaires dont elle signe l’image. Elle arpente la Wallonie et filme les vieux mineurs du Borinage, la passion colombophile et la disparition des usines (Ghislain et Liliane, couple avec pigeons, 2005, Mémoire d’Envol, 2007 pour la RTBF et Le Zoo, L’Usine et la Prison, 2006, fiction-documentaire avec Roberto d’Orazio).

Elle esquisse ensuite le portrait d’une jeunesse toujours plus précarisée dans Avant que les murs tombent (2009, VPRO), et L’Age Adulte (2012, Arte), primé à Brive en Moyen Métrage, à Nyon, Poitiers et Clermont Ferrand notamment.
En 2009, elle tourne un court métrage de fiction en 16mm, Sac de Noeuds, sur une histoire de vol de sac à main campé par de jeunes marolliens amateurs. Ce film, salué et primé dans les festivals (prix Beaumarchais, prix Le Court qui en dit Long, sélectionné aux premiers plans d’Anger ect..) l’encourage à poursuivre la fiction.
Mais c’est en préparant son dernier documentaire, (En Bataille, portrait d’une Directrice de prison, 2016, pour Arte et la RTBF, et primé Magritte du meilleur documentaire 2017), que Ève Duchemin, découvre, auprès des détenus avec qui elle travaille en atelier, le sujet de son premier long métrage de fiction : Temps Mort.

Alice Moine

Alice Moine partage son temps entre l’écriture et son métier de chef monteuse pour la publicité, le cinéma et le documentaire. 
Née à Toulon, elle abandonne ses études scientifiques et bifurque vers l’audiovisuel pour le plaisir de raconter des histoires. Elle exerce son métier de monteuse en free-lance et suit parallèlement l’Atelier Scénario de La Femis. Elle publie son premier roman Faits d’hiver en 2015. Son second roman La Femme de Dos, un thriller psychologique, sort en 2018.

Claude Schmitz

Claude Schmitz (né en 1979), diplômé de L’Institut National Supérieur des Arts du Spectacle (INSAS), vit et travaille à Bruxelles. Parallèlement à son activité de metteur en scène pour le théâtre, il réalise des films. Son moyen-métrage Le Mali (en Afrique) s’est vu décerner le prix Format Court aux Rencontres de Brive en 2016. Rien sauf l’été, sorti en janvier 2018, a remporté le Grand Prix Europe aux Rencontres de Brive 2017. Son dernier film Braquer Poitiers a remporté le Prix Jean Vigo.

Vincent Dietschy

Vincent a réalisé plusieurs courts et longs métrage de cinéma – notamment La vie Parisienne (2012), Didine (2008), Julie est amoureuse (1998) -, exploités dans les salles et à la télévision. Ses films ont reçu des prix prestigieux – Prix Jean Vigo, nomination aux César, etc – et ont été sélectionnés dans de nombreux festivals en France et à l’étranger.

Vincent est également scénariste, chef opérateur, chef monteur. Il a joué comme acteur dans les films de Luc Moullet, Justine Triet, Sébastien Bailly… Il a produit les premiers films de Laurent Cantet, Dominik Moll, Gilles Marchand, Thomas Bardinet. Il a co-écrit le prochain long-métrage d’Arnaud Viard d’après Anna Gavalda, Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part, qui sort en décembre 2019.

Parallèlement à son travail de cinéaste, Vincent intervient pour transmettre son expérience à l’Écal (école cantonale d’art de Lausanne), à la Fémis et dans le dispositif Lycéens et apprentis au cinéma en Île-de-France.

Jules Carrin

Jules Carrin est né en 1988 à Cahors en France. Après avoir terminé ses études secondaires avec une spécialisation en littérature et en beaux-arts, il a passé plusieurs années à acquérir diverses expériences sur des plateaux de tournage à travers Paris – assistant réalisateur, assistant de production et régisseur.

En 2017, il a obtenu un diplôme en réalisation d’un programme de réalisation de trois ans à la HEAD School à Genève.

Son film de diplôme, First Love, remporte le prix de la cinématographie à Winterthur Kurtzfilmtage et participe à divers festivals tels que Berlinale, VIS, Filmfest Hamburg, Festival du film de San Sebastian.